Blog Archives


Le cachet des vieilles pierres et le prix des anciennes bâtisses sont des arguments très attractifs pour se
lancer dans un projet de rénovation dans notre région. Mais la rénovation des bâtiments existants est un
gros chantier. L’abondance des techniques, la variété des situations, la complexité des interventions ne
facilitent pas l’action.
Cette journée de formation, vous apportera une aide à l’élaboration d’un diagnostic de bâtiment et vous
permettra de conscientiser et conforter des connaissances et expériences.
Nous traiterons des points essentiels de l’environnement du bâti ; la géographie et les composantes d’un
terrain. Nous observerons un bâtiment existant et décrypterons ses pathologies.
L’objectif de l’ensemble, étant que vous repartiez avec de la méthodologie pour faire l’état des lieux d’un
bâtiment et de son terrain, connaître des pistes de solutions techniques, être en capacité de prendre des
décisions.
Formatrice : Clémence Hervieu
Public :
Les propriétaires qui souhaitent estimer les travaux à faire sur leurs biens.
Les particuliers qui souhaitent devenir propriétaire d’un bâti existant et le rénover.
Les professionnels qui souhaitent acquérir des compétences sur l’analyse d’un bâti ancien : agents
immobiliers, techniciens/chargés de missions des collectivités, architectes/maitres d’oeuvre…
Les personnes en recherche et/ou création d’activité
Les curieux, assoiffés de culture constructive et de patrimoine
Contenu et méthodologie :
Méthodologie pour aborder un projet de réhabilitation
Analyser les composantes du terrain : orientation, ensoleillement, végétation, eau, équipements
complémentaires
Déterminer l’état du bâti, ses matériaux et son système constructif en observant et en réalisant des sondages
Connaitre des solutions techniques face aux pathologies du bâti ancien
Bibliographie/site internet
Dates et lieu :
23 mars 2016 à La brèche le bourg 43160 Malvières
8 juillet 2016 à dASA 53 rue de la Pardige 43100 Brioude
Modalités pratiques :
Contacter Clémence Hervieu 06 26 27 60 99
Repas : vous apportez un pique-nique (froid), pas de possibilité de réchauffer.
Précautions :
Nous serons amenés à être souvent à l’extérieur, débout : prévoir des vêtements de circonstance, un
support rigide pour la prise de notes.

 

 

Catalogue des formations habitat 2016


EMISSION n°5 – LES ESPACES TESTS AGRICOLES

​«Quand on n’est pas issu du milieu agricole, on ne sait pas trop par où passer, par où commencer. »

« Il n’y a pas d’échec dans le test, l’idée c’est que ça corresponde au projet de la personne »

Depuis plusieurs années, on assiste à une diminution des reprises ou créations d’installation agricoles dans un cadre familial.

Face à ce manque de renouvellement des générations, une toute nouvelle catégorie de porteurs de projets à un rôle important à jouer. Ceux qui se lancent dans l’aventure paysanne sans être issue du monde agricole.

En Auvergne, des acteurs de la vie associative et du monde agricole se mobilisent  pour redéployer une agriculture de proximité et accompagner ceux qui seront les agriculteurs et paysans de demain.

Rencontre avec Thomas FRÉMONT, animateur à l’Afocg, une association qui accompagne les agriculteurs dans leur gestion comptable notamment et qui fait partie du dispositif ÎLOTS PAYSANS ; et Florie BLANC, porteuse de projet en maraîchage et horticulture dans le cadre du dispositif Îlots Paysans.

LE DISPOSITIF ÎLOTS PAYSANS

Il s’agit d’un dispositif de test agricole porté par les associations du CELAVAR Auvergne (Comité d’Étude et de Liaison des Associations à Vocation Agricole et Rurale). Le CELAVAR Auvergne est une coordination inter-associative qui regroupe une vingtaine d’associations sur divers sujets liés à l’agriculture et à l’installation en milieu rural.

Le CELAVAR a pour missions :

  • Représenter les associations du rural auprès des pouvoirs publics et autres instances sur les questions relatives à la vie associative et aux territoires ruraux.
  • Favoriser la mutualisation d’expériences, de pratiques et de savoirs
  • Expérimenter de nouvelles réponses à apporter aux besoins des territoires ruraux

Le site du Celavar Auvergne
http://celavarauvergne.wix.com/celavar-auvergne#!test-prep/cihc

L’ESPACE TEST AGRICOLE (E.T.A.)

http://celavar.org/nos-actions/l-espace-test-en-agriculture-une.html

L’espace test Agricole est une initiative portée par le réseau national RENETA. L’initiative des E.T.A. est née de différentes expérimentations qui se sont rassemblées pour créer le RENETA (Réseau National des Espaces Tests Agricoles). Elle est relayée localement par des structures accompagnatrices comme les associations membres du CELEVAR en Auvergne, où la réflexion est là depuis 2010 et a débouchée sur le dispositif Îlots Paysans.

Le principe du test est de permettre à tout porteur de projet de tester son projet dans un cadre sécurisé en bénéficiant d’un statut, d’un outil de production et d’un accompagnement adapté.

Îlots Paysans est un Espace test composé de différents lieux tests, dit « en archipel ». Il existe de nombreux cas de figure différents en Auvergne, par exemple :

  • Les porteurs de projet qui disposent déjà d’un terrain et qui recherche une structure pour les accompagner
  • Des terrains mis à disposition par des collectivités
  • Des lieux tests chez des agriculteurs déjà en place qui ont du terrain, du matériel, des bâtiments à mettre à disposition et qui dans certains cas vont partir en retraite et cherche un repreneur (« offres de test »)

Cette liste est bien évidemment non exhaustive, car les associations du CELAVAR

accueillent tout porteur de projets et étudient chaque cas particulier afin d’y apporter la réponse la plus adaptée. Elles définissent avec le porteur de projet les objectifs de l’installation et accompagnent les personnes tout au long du test qui peut durer de 1 à 3 ans.

Ce dispositif s’adresse à tout porteur de projet, si vous souhaitez tester une activité agricole n’hésitez pas à contacter Îlots paysans pour étudier avec eux votre projet.

Les associations d’Îlots paysans recherchent également des agriculteurs, des collectivités et des propriétaires de foncier prêts à s’associer à eux pour faire vivre et développer le projet.

Contact :
Noëlle GOUGIS – Coordinatrice du projet Îlots Paysans
ilotspaysans@gmail.com
04 63 79 81 52

 

MUSIQUE

Les surveillantes – « chanson agricole »

Jules Marquard – « 3 petites fermes »

RESSOURCES

Site de RENETA
http://www.reseaurural.fr/annuaire/reneta-r%C3%A9seau-national-des-espac…

 À lire

La plaquette d’Îlots Paysans
http://dasa.reseaucrefad.org/images/DASA/Rural/ilotspaysans/plaquette%20…

Les espaces-test agricoles : une diversité de dispositifs au service de l’installation agricole
Ce guide, à destination de porteurs de projet d’espaces-test agricoles, qu’ils soient associatifs, élus, agents de développement… se propose de dresser un panorama le plus complet possible des différentes formes et fonctions des espaces-test agricoles à l’heure actuelle.
Mélanie Boyer et Aline Fayard, 2013
Une publication RENETA à partir d’une étude réalisée par le Celavar Auvergne dans le cadre du projet CASIAR Massif Central.

15 € (+ 3 € de frais de port)

Un numéro de la revue transrural initiatives : le test d’activité investit le champ de l’agriculture
http://www.transrural-initiatives.org/wp-content/uploads/2014/04/Dossier…

Numéro 450 de transrural initiatives avec un dossier : les jeunes veulent-ils encore reprendre la ferme de leurs parents.
http://www.transrural-initiatives.org/

A voir

Une vidéo sur le test en agriculture dans le nord pas de calais :
https://vimeo.com/134813506


Un cycle de formation à la carte de février à mai 2016 à Brioude (43).
Pour être acteur et porteur de son projet d’installation et ou de diversification.
Pour être capable de définir sa stratégie et de situer son projet dans le contexte rural ou agricole.

Pour en savoir plus, le programme est ici : Mûrir2016.


Une année pour créer, apprendre, coopérer, agir ensemble et ouvrir de nombreuses… brèches !


Conférence gesticulée

« Critiquer le système dominant depuis des expériences vécues »

Le 6 décembre dernier, se tenait à Saint Clément de Vallorgue dans le Puy de Dôme, la conférence gesticulée « Culture à toutes les sauces » d’Anaïs VAILLANT. Cet événement avait lieu dans le cadre du Festival des Conférences gesticulées en Forez, porté par le centre culturel de Goutelas et un collectif de 16 structures.

 

Conférence gesticulée

CONFÉRENCE GESTICULÉE, C’EST QUOI ?

Une conférence gesticulée est une forme scénique à mi-chemin entre la conférence et le théâtre. Les conférenciers-gesticulants mélangent des savoirs froids (théoriques) sur un sujet, et des savoirs chauds (vécus) c’est-à-dire les histoires de vie des conférenciers-gesticulants par rapport à ce sujet. Cette forme hybride redonne de l’authenticité et amène de l’humour, de l’autodérision et un atterrissage politique (ce qu’on peut faire pour agir sur ce sujet).

« CULTURE À TOUTES LES SAUCES » D’ANAÏS VAILLANT

conference-gesticulee-AnaisVAILLANTAnaïs VAILLANT mélange savoirs théoriques et ses expériences personnelles pour un questionnement sur la culture et l’ethnologie. Elle tente d’explorer cette notion de culture à travers son héritage familial, son parcours de thésarde, ses terrains d’enquête, ses contrats professionnels… et aborde l’ambiguïté d’une telle notion et les usages politiques actuels qui peuvent en être faits. Elle partage ses doutes vis-à-vis de la discipline de l’ethnologie quelle considère à la fois comme un produit de nombreuses dominations et comme un outil efficace contre ces dernières. Elle questionne enfin les regards contemporains portés sur les cultures populaires et traditionnelles.

Musique

« Lo Progres », Dupain, album L’usina (2000), paroles de Marius Revelly (Lou Prougre, 1890).
“Noste Pais”, Lo Còr de la Plana, album “Marcha !”

Pour aller plus loin…

Centre culturel de Goutelas : http://www.chateaudegoutelas.fr/ 

Le TÀD, Terrain à Déminer
Le TàD est une association loi 1901 qui a pour buts :
L’insertion professionnelle des jeunes chercheurs en sciences sociales : en les fédérant, à la fois localement et en réseau, pour permettre une meilleure circulation de l’information qu’elle soit d’ordre scientifique, politique, administrative. En mettant en valeur leurs recherches et par là-même leurs compétences dans leur champ d’étude ainsi que dans d’autres domaines, par l’échange des savoirs et savoir-faire recensés dans le groupe ;

Favoriser l’accès à la connaissance socio-anthropologique et transmettre des outils d’innovation sociale : en recherchant et créant de nouveaux moyens d’approche et de diffusion des disciplines auprès de publics divers ; En faisant intervenir le regard socio-anthropologique en dehors de l’université et des écrits scientifiques, et en donnant une approche pluridisciplinaire et non exclusivement académique aux sciences sociales.

http://terrainademiner.blogspot.fr/

Franck Lepage et l’association l’Ardeur

Franck Lepage est l’un des fondateurs de la coopérative d’éducation populaire Le Pavé (auto-dissoute en 2014)1. Militant de l’éducation populaire, il a été jusqu’en 2000 directeur des programmes à la Fédération française des Maisons des jeunes et de la culture et chargé de recherche associé à l’Institut national de la jeunesse et de l’éducation populaire.

L’auto-dissolution du Pavé en décembre 2014 le voit co-fonder une nouvelle structure d’éducation populaire politique, avec un groupe de conférenciers gesticulants, association baptisée « L’Ardeur ». Elle verra le jour en 2015 et se concentrera sur l’action avec les syndicats, la formation de nouvelles conférences gesticulées et l’édition d’outils militants.
http://www.ardeur.net/conferences-gesticulees/

Émission « Là-bas si j’y suis – Pour une éducation populaire »
http://www.franceinter.fr/emission-la-bas-si-jy-suis-pour-une-education-…

À lire sur l’éducation populaire

« L’éducation populaire réinterrogée » – Jean Bourrieau, éd. L’Harmattan – 2001
« Une histoire de l’éducation populaire » de Jean-Marie Mignon et Geneviève Poujol, éd. La Découverte – 2007
« Éducation populaire, une utopie d’avenir » – Franck Lepage, éd. Les Liens qui libèrent – 2012

Bandeau dossier Massif N1 dasa-logo2011-moyen-BQ-T

Rencontres Habitat 2015


Rencontres Habitat 2015RencontresHabitat1

« Cherche habitat pour vivre ici »

On habite tous quelque part, mais ce n’est pas toujours facile d’arriver ou de se maintenir sur un territoire, d’y trouver sa place, de se loger dignement. Par-delà les efforts et contraintes des collectivités ou personnes soucieuses de l’accueil des populations, chacun-e est aussi ramené-e à ses moyens, son statut, son réseau pour s’installer… En toile de fond, des inégalités en matière d’habitat et des politiques d’aménagement ou de logement complexes, changeantes, mais avec des conséquences bien réelles sur les territoires et leurs habitants.

Habiter autrement…

Pourtant, des initiatives existent pour concevoir et mettre en actes d’autres modes d’habiter, seul ou à plusieurs, en lien avec ses voisins, plus ou moins pérennes, de manière autonome ou concertée. Des initiatives qui questionnent les notions de propriété, de solidarité, mais aussi les rapports à l’environnement, à la santé, à l’espace public et à l’implication citoyenne.

Des rencontres pour valoriser et questionner des initiatives

RELIER (Réseau d’Expérimentation et de Liaison des Initiatives en Espace Rural) et trois associations membres du réseau des CREFAD : IDEES , dASA et La brèche, ont proposé un cycle de 3 rencontres (avril à juin 2015) pour valoriser et questionner des initiatives, réfléchir et créer de la rencontre, travailler ensemble et avec d’autres :

  • « Se loge qui peut » précarité en milieu ruralRencontresHabitat3
      • les 23-24-25 avril à Brioude (Haute-Loire)
  • « Nouvelles trajectoires, habitat et installation sur nos territoires ruraux »
      • 21-22-23 Mai à St Affrique (Aveyron)
  • « Habitat rural, auto-construction et précarité énergétique »
      • 5 Juin à Ambert (Puy-de-Dôme)

Le cycle a permis un effet d’entrainement entre les structures organisatrices, avec une mobilisation croissante au fil du temps ; la question de l’habitat a été abordée sous des angles complémentaires liés aux trois territoires concernés. Il s’agissait en effet de saisir des problématiques communes, mais étant plus prégnantes (ou interrogées par les élus locaux) sur les territoires d’action de nos associations, afin de les mettre en lien avec des interrogations et/ou réponses concrètes.

RencontresHabitatLaClefL’atmosphère était agréable sur l’ensemble du cycle, une écoute studieuse précédant des échanges parfois vifs mais toujours respectueux dans un cadre propice et à échelle humaine. Nous avons parfois tourné autour du pot ou manqué de temps pour approfondir ; cependant les participants semblent globalement avoir apprécié les rencontres, certains étant même repartis avec de nouveaux projets ou des perspectives communes.

Retrouvez la présentation de ce cycle de Rencontres Habitat 2015 ici

ACTES Rencontres Habitat 2015

Écoutez l’émission réalisé sur le second cycle des Rencontres Habitat « Cherche habitat pour vivre ici » sur Radio St Affrique

http://www.radiosaintaffrique.com/emissions/infos-en-plus/Cherche_habitat_pour_vivre_ici_rencontres_a_St_Affrique-1799

Plus d’information sur les Rencontres et les Actes de Rencontre sur le site de RELIER

http://www.reseau-relier.org/Habitat-Rencontres

Des rencontres portées par des associations d’éducation populaire…

Ce cycle a été coorganisé et animé par RELIER (Réseau d’Expérimentation et de Liaison des Initiatives en Espace Rural) et trois associations membres du réseau des CREFAD : IDEES , dASA et La brèche. Relier est une association nationale d’éducation populaire née en 1984 ; elle contribue à créer et animer des lieux d’échanges et de mise en réseau des personnes qui, toutes professions confondues, font le choix de s’installer pour vivre en milieu rural. Le Réseau des Crefad (Centre de Recherche, d’Étude, de Formation à l’Animation et au Développement) est la coordination nationale des associations qui se reconnaissent dans des valeurs communes en référence au Manifeste de Peuple et Culture : l’éducation populaire, la laïcité, la lutte contre les inégalités, injustices, habitudes, intolérances, la référence à l’entraînement mental, tout en prenant en compte les évolutions du monde, des techniques et le fait économique de nos associations inscrites dans l’économie solidaire.

La Boutique d’Initiatives


La boutique d’initiatives est un espace d’accompagnement de porteurs de projets. Vous avez une idée, un projet et souhaitez y réfléchir plus concrètement. Vous composez avec des activités inclassables où les domaines d’activités se croisent. Vous croyez à ce projet, cette idée mais ne savez pas par quoi, par où commencer…

Céline Champouillon (06 33 97 39 45) vous accueille sur rendez-vous à La Chaise Dieu, à Ambert, à Rosières, à Viverols (entre autre) pour échanger sur votre projet de création d’activité et chercher ensemble des pistes pour continuer à le faire avancer. Si votre projet concerne l’habitat, c’est Frédéric Seigne (06 63 16 87 99) qui vous accueillera. 

N’hésitez pas à nous contacter !