Blog Archives

Découverte entrainement mental


La brèche vous propose une formation pour…
Repérer et travailler ce qui, concrètement, dans nos pratiques respectives et nos habitudes, construit le commun, afin d’imaginer ensemble les multiples façons de le cultiver…
Par…

Découverte « entraînement mental »
Penser et agir dans la complexité
– du 17 au 20 octobre 2016 –
à Ambert.

1 atelier ouvert « Penser le commun ! Agir le commun ! »
– vendredi 21 octobre 2016 –
à Vertolaye.

Une semaine animée par des permanents du Kerfad et de la brèche,
membres du réseau des Crefad.
Plus d’infos : www.entrainementmental.org et bien sûr www.la-breche.fr

Devis sur demande (possibilité prise en charge par OPCA)
La brèche : n° agrément formation : 83430331443
n° SIRET : 792 763 039 00015

Informations en contactant Jean-Marie (04.73.95.86.53 ; jmperrinel@la-breche.fr)

 

Pour en savoir plus, suivez ce lien : Semaine EM


Conférence gesticulée

« Critiquer le système dominant depuis des expériences vécues »

Le 6 décembre dernier, se tenait à Saint Clément de Vallorgue dans le Puy de Dôme, la conférence gesticulée « Culture à toutes les sauces » d’Anaïs VAILLANT. Cet événement avait lieu dans le cadre du Festival des Conférences gesticulées en Forez, porté par le centre culturel de Goutelas et un collectif de 16 structures.

 

Conférence gesticulée

CONFÉRENCE GESTICULÉE, C’EST QUOI ?

Une conférence gesticulée est une forme scénique à mi-chemin entre la conférence et le théâtre. Les conférenciers-gesticulants mélangent des savoirs froids (théoriques) sur un sujet, et des savoirs chauds (vécus) c’est-à-dire les histoires de vie des conférenciers-gesticulants par rapport à ce sujet. Cette forme hybride redonne de l’authenticité et amène de l’humour, de l’autodérision et un atterrissage politique (ce qu’on peut faire pour agir sur ce sujet).

« CULTURE À TOUTES LES SAUCES » D’ANAÏS VAILLANT

conference-gesticulee-AnaisVAILLANTAnaïs VAILLANT mélange savoirs théoriques et ses expériences personnelles pour un questionnement sur la culture et l’ethnologie. Elle tente d’explorer cette notion de culture à travers son héritage familial, son parcours de thésarde, ses terrains d’enquête, ses contrats professionnels… et aborde l’ambiguïté d’une telle notion et les usages politiques actuels qui peuvent en être faits. Elle partage ses doutes vis-à-vis de la discipline de l’ethnologie quelle considère à la fois comme un produit de nombreuses dominations et comme un outil efficace contre ces dernières. Elle questionne enfin les regards contemporains portés sur les cultures populaires et traditionnelles.

Musique

« Lo Progres », Dupain, album L’usina (2000), paroles de Marius Revelly (Lou Prougre, 1890).
“Noste Pais”, Lo Còr de la Plana, album “Marcha !”

Pour aller plus loin…

Centre culturel de Goutelas : http://www.chateaudegoutelas.fr/ 

Le TÀD, Terrain à Déminer
Le TàD est une association loi 1901 qui a pour buts :
L’insertion professionnelle des jeunes chercheurs en sciences sociales : en les fédérant, à la fois localement et en réseau, pour permettre une meilleure circulation de l’information qu’elle soit d’ordre scientifique, politique, administrative. En mettant en valeur leurs recherches et par là-même leurs compétences dans leur champ d’étude ainsi que dans d’autres domaines, par l’échange des savoirs et savoir-faire recensés dans le groupe ;

Favoriser l’accès à la connaissance socio-anthropologique et transmettre des outils d’innovation sociale : en recherchant et créant de nouveaux moyens d’approche et de diffusion des disciplines auprès de publics divers ; En faisant intervenir le regard socio-anthropologique en dehors de l’université et des écrits scientifiques, et en donnant une approche pluridisciplinaire et non exclusivement académique aux sciences sociales.

http://terrainademiner.blogspot.fr/

Franck Lepage et l’association l’Ardeur

Franck Lepage est l’un des fondateurs de la coopérative d’éducation populaire Le Pavé (auto-dissoute en 2014)1. Militant de l’éducation populaire, il a été jusqu’en 2000 directeur des programmes à la Fédération française des Maisons des jeunes et de la culture et chargé de recherche associé à l’Institut national de la jeunesse et de l’éducation populaire.

L’auto-dissolution du Pavé en décembre 2014 le voit co-fonder une nouvelle structure d’éducation populaire politique, avec un groupe de conférenciers gesticulants, association baptisée « L’Ardeur ». Elle verra le jour en 2015 et se concentrera sur l’action avec les syndicats, la formation de nouvelles conférences gesticulées et l’édition d’outils militants.
http://www.ardeur.net/conferences-gesticulees/

Émission « Là-bas si j’y suis – Pour une éducation populaire »
http://www.franceinter.fr/emission-la-bas-si-jy-suis-pour-une-education-…

À lire sur l’éducation populaire

« L’éducation populaire réinterrogée » – Jean Bourrieau, éd. L’Harmattan – 2001
« Une histoire de l’éducation populaire » de Jean-Marie Mignon et Geneviève Poujol, éd. La Découverte – 2007
« Éducation populaire, une utopie d’avenir » – Franck Lepage, éd. Les Liens qui libèrent – 2012

Bandeau dossier Massif N1 dasa-logo2011-moyen-BQ-T